MyQ X 8.2 : Nouveaux horizons d’accessibilité à l’interface Web

15/04/2021

MyQ X 8.2 : Nouveaux horizons d’accessibilité à l’interface Web

Dans le cadre du développement de MyQ X 8.2, l’interface Web de MyQ pour les utilisateurs et les administrateurs informatique a été considérablement améliorée pour répondre aux normes complexes des lignes directrices sur l’accessibilité au contenu Web.

Il existe un nombre important d’utilisateurs de technologies de l’information et de la communication (TIC) handicapées (visuelles, physiques, cognitives...), pour qui l’accès au contenu numérique pourrait être en quelque sorte difficile. « Web Accessibility » est un outil de développement et de conception de technologies et de sites Web de manière à permettre à chacun de les utiliser et d’interagir avec eux.  

Accessibilité web et WCAG

Afin de rendre les TIC accessibles à tous, l’Union européenne a adopté une norme européenne pour l’accessibilité numérique EN 301 549, qui suit les lignes directrices sur l’accessibilité au contenu Web (WCAG) 2.1. Son application aux sites Web du secteur public de l’UE est requise depuis septembre 2020.

Publié par le World Wide Web Consortium (W3C) Web Accessibility Initiative, WCAG aide à mettre en place des règles pour rendre le contenu Web accessible, et leur devise étant « Web for all (web pour tous) ». WCAG 2.1 a créé quatre principes principaux indiquant que les sites « Web Accessibility » doivent être :

  • perceptible – présenté d’une manière qui peut être facilement perçue,
  • opérable – L’interface utilisateur et la navigation doivent être faciles à utiliser,
  • compréhensible – les informations contenues et l’interface utilisateur doivent être simples à suivre, et
  • robuste – interprétable par des technologies d’assistance.

MyQ a pris en considération tous ces principes et les a utilisés comme piliers pour faire une interface utilisateur accessible pour sa nouvelle version 8.2. MyQ a reçu l’accréditation BITV qui est conforme au niveau AA de WCAG 2.1. Cette note bien méritée signifie que l’interface web de MyQ est conforme aux exigences de la « Americans with Disabilities Act, article 508 de la Rehabilitation Act » aux États-Unis, de la Loi sur les « Ontariennes et Ontariens handicapés » au Canada (Ontario), de la Loi sur l’égalité au Royaume-Uni (Equality Act) et de la Directive sur l’accessibilité des sites Web dans l’UE ; et peut donc être déployée dans de nombreuses organisations. Pour démontrer ce que l’accessibilité Web peut inclure, nous avons listé ci-dessous les aspects les plus notables qui rendent l’interaction avec notre interface utilisateur web plus pratique. 

 

Audition de l’interface

Une partie considérable du monde fait face à de graves problèmes de vue – en 2010, l’OMS a estimé le nombre de malvoyants à 285 Millions, dont 39 Millions étaient totalement aveugles. Heureusement, il existe une autre façon d’aider ces personnes à obtenir des informations à partir de textes numériques – elles les font relire par un lecteur d’écran, c’est-à-dire un logiciel spécial qui convertit le texte écrit en voix. Il existe différentes options pour les utilisateurs de PC (JAWS, VoiceOver ou NVDA) et mobiles (VoiceOver ou TalkBack) au choix. Pour être accessible aux lecteurs d’écran, tout le contenu web doit être présenté sous forme de texte lisible.  

Chaque élément qui n’est pas strictement textuel doit avoir un équivalent texte, par exemple des vidéos de plus en plus populaires doivent être accompagnées d’une description audio, qui donne des informations audios sur les éléments visuels clés. Pourtant, il ne se présente pas avec des lecteurs d’écran - l’interface utilisateur web doit être prête pour d’autres technologies d’assistance, telles que les loupes d’écran ou claviers alternatifs. 

 

Le clavier est la clé 

Quand il s’agit de navigation à travers l’interface utilisateur web, la souris traditionnelle peut représenter un défi pour les personnes ayant une déficience visuelle ainsi que les personnes ayant des déficiences motrices, qui pourraient ne pas être en mesure d’utiliser la souris sans problèmes. Par conséquent, il doit y avoir une option pour naviguer à travers le contenu Web uniquement avec un clavier. En outre, lorsqu’un utilisateur navigue sur l’interface, la page doit lui donner des commentaires vocaux confirmant cette action.

 

Améliorer l’expérience utilisateur

Un autre groupe important de personnes qui doit être pris en considération lors de la création d’un site Web sont les personnes ayant des troubles cognitifs, qui vont de la perte de mémoire à court terme, de la compréhension limitée à la dyslexie. Afin de rendre l’interface Web disponible pour les personnes ayant des troubles cognitifs, l’objectif principal est de le rendre aussi simple et facile à utiliser que possible.  

Dans la pratique, cela signifie que la navigation à travers la page Web doit être simple et bien structurée. Les informations présentées devraient également être simplifiées, afin de faciliter la compréhension. Le web devrait également éviter la surutilisation d’éléments distrayants comme les « pop-ups » et les carrousels web, et les utilisateurs doivent avoir suffisamment de temps pour passer par le contenu et l’utiliser sans être poussés à l’action.

 

La nouvelle accessibilité de l’interface utilisateur Web de MyQ

Les informations ci-dessus sont en corrélation avec toutes les recommandations WCAG 2.1 qui ont été incluses lors du développement de l’accessibilité web de la version 8.2. La solution MyQ est maintenant prête à être lancée avec la version « Web Accessibility ». MyQ a toujours œuvré à rendre les choses plus faciles pour ses utilisateurs, et maintenant les administrateurs système peuvent configurer l’interface utilisateur web pour être tout simplement utilisée par TOUS. Pour avoir une preuve indéniable de la nouvelle accessibilité web, MyQ - reconnue comme l’une des rares solutions de gestion d’impression, a reçu l’accréditation BITV, et est prête à aider les entreprises et leurs employés à surmonter les obstacles dans leur travail quotidien.